Comment bien évaluer son entreprise ? Nos préconisations

Pour convaincre un repreneur qu’il paye le bon prix, le chef d’entreprise cédant doit lui présenter des informations pertinentes et fiables. Voici celles qui apportent une première valorisation la plus cohérente.

Toutes les informations financières et économiques disponibles ne concourent pas à proposer une évaluation correcte d’une entreprise. Ici, les pièges ne manquent pas. Ainsi, pour définir une estimation réaliste, il importe de livrer des données chiffrées. Ces dernières s’appliquent non pas à l’exercice en cours, non pas au dernier exercice clos, mais aux trois derniers exercices. Ceci permet à l’acheteur d’apprécier la tendance dans laquelle se trouve l’entreprise. Il s’agit aussi de nuancer les soubresauts qui pourraient exister pendant la période de négociation. Ce regard sur trois ans inscrit aussi la société dans une démarche d’investissement sur le moyen et le long terme. Par ailleurs, il peut repérer les forces et les faiblesses en présence et préparer, à côté de sa proposition d’achat, un plan d’investissement et de développement adapté.

5 informations clés pour estimer le prix d’une société

La précision des données livrées dépend de l’avancée dans la négociation. Pendant la période des pourparlers exclusifs, tout doit être dit, expliqué et justifié. A l’inverse, pour le premier contact, il convient de rester sur des données très larges et publiques. En effet, à cet instant, le repreneur ne connaît pas le nom de l’entreprise qu’il pourrait contrôler demain. Il sait juste le secteur où les activités évoluent. Par contre, il a besoin d’informations essentielles pour le motiver à aller plus loin et s’intéresser plus en détails à l’affaire qui lui est présentée. Ces informations se trouvent dans le tableau des soldes intermédiaires de gestion.

Ainsi, la valorisation va concrètement s’appuyer sur cinq critères clés : le chiffre d’affaires, l’excédent brut d’exploitation, le résultat net, l’endettement financier et l’excédent de trésorerie. Dit autrement, la valeur de l’entreprise repose sur l’évolution de ses activités et leur capacité à être rentables, sur la qualité de la gestion financière et notamment le bon usage de l’endettement, et sur la capacité à générer des rentrées d’argent pour les dépenses quotidiennes. Ces seuls chiffres permettent de fixer une première fourchette de prix cohérente et d’intéresser des acheteurs. Le prix sera ensuite ajusté au cours de la négociation, à partir de données financières plus détaillées donc, mais aussi les perspectives de croissance du business dans le secteur.

Votre navigateur ne supporte pas certaines technologies nécessaires au bon fonctionnement de ce site internet.
Si vous en avez la possibilité, nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou d'en installer un nouveau (Firefox par exemple, que vous pouvez trouver à l'adresse www.mozilla.org/fr/firefox/).

[ fermer ce message ]